Jean-Paul BELMONDO
* 09.04.1933, Neuilly-sur-Seine, Hauts-de-Seine, Frankreich

Schauspieler * 1949 kurze Karriere als Amateurboxer * 1950 Bühnendebüt * 1952-56 Besuch des Pariser Konservatoriums [Conservatoire des Arts Dramatiques] * tritt an verschiedenen Theatern in Paris auf * 1956 Filmdebüt in Les copains du dimanche * 1960 internationaler Durchbruch in Jean-Luc Godards Gangsterdrama A bout de souffle * Anfang der 60er Star der französischen Filmbewegung Nouvelle Vague * 1963 Veröffentlichung seiner Autobiografie Trente ans et vingt-cinq films... * 1963-66 Vorsitzender des Syndicat Français des Acteurs [französische Schauspielergewerkschaft] * seit 1963/64 bis Mitte der 80er Jahre spielt meistens Draufgänger und Abenteurer in Krimi- oder Abenteuerkomödien (inklusive großangelegte Actionszenen mit meist ungedoubelten Stunts) * Ende der 60er Gründung der Produktionsfirma Cerito Films (später Annabel Productions) * 1986 spielt zum letzten Mal die Rolle eines schlagkräftigen Superbullen (Le solitaire) * 1987 Rückkehr zum Theater (Kean unter der Regie von Robert Hossein) * seit 1991 Intendant des Théâtre des Variétés * 2000 erste TV-Rolle (Miniserie L'aîné des Ferchaux; Remake seines Kinoerfolges von 1962) * neben Alain Delon Topstar des französischen Kinos (der 60er bis 80er Jahre) * (für sein Lebenswerk) zum Ritter der Ehrenlegion ernannt * Spitzname: Bébel

Lässig, männlich, ein bisschen gaunerhaft, aber immer mit einem Lächeln auf den Lippen – so wurde Jean-Paul Belmondo innerhalb eines halben Jahrhunderts zum Lieblingsschauspieler der Franzosen. Eigentlich wollte Bébel, wie ihn die Franzosen gerne nennen, in die Fußstapfen seines Vaters, eines Bildhauers, treten. Doch das Schicksal wollte es anders: Nach einem Zwischenspiel als Berufsboxer ging er zum Theater, wohin er Ende der 80er Jahre auch wieder zurückkehrte, und dann zum Film. Mit Werken wie „Außer Atem“, „Ein Affe im Winter“, „Abenteuer in Rio“ oder „Eva und der Priester“ begann seine Karriere in den frühen 60er Jahren. Belmondo gehörte bald zur ersten Riege der Filmschauspieler, seine Popularität wuchs unaufhörlich. Frankreichs große Regisseure wie François Truffaut, Louis Malle und Claude Sautet – später auch Blockbuster-Regisseure – rissen sich um den jugendlichen, unerschrockenen Typ in enger Jeans und knapper Jacke. Belmondo schaffte den Spagat zwischen anspruchsvollem Kino, Abenteuerfilmen und Actionkomödien. Er fühlte sich imstande, alles spielen zu können. Mit dem eisernen Willen, sich selbst dabei nie zu ernst zu nehmen. Der Regisseur Philippe de Broca brachte das heitere Gesicht des Schauspielers ins Kino. Belmondo als waghalsiger Springinsfeld mit Schnauze. Belmondo konzentrierte sich mehr und mehr auf die Rolle des charmanten Draufgängers und verschrieb sich bald völlig dem kommerziellen Kino. In maßgeschneiderten Actionrollen konnte Belmondo seine sportlichen Stärken voll ausleben. Der ehemalige Boxer, der zum Top-Stuntman wurde, kam in über 70 Filmen ohne Double aus – unerschrocken hing er am Hubschrauber, sprang über fahrende Züge oder erklomm den 320 Meter hohen Eiffelturm. Claude Lelouchs Filmdrama „Der Löwe“ (1988), das von Publikum und Kritik gleichermaßen gefeiert wurde, brachte ihm seinen einzigen César als bester Hauptdarsteller ein. Danach widmete sich Belmondo wieder dem Theater. Die Rückkehr auf die Bühne war seine Revanche gegenüber den Schauspiellehrern, die ihm einst den Zutritt zur Comédie-Française verwehrt und prophezeit hatten, mit seinem Aussehen würde er niemals Schauspieler werden. In rund 95 Kinofilmen und mehr als 40 Theaterrollen hat er in knapp 50 Jahren mitgewirkt. Selbst an der Seite von Megastars wie Alain Delon, Jean Gabin oder Claudia Cardinale blieb Belmondo stets ungezwungen. Er war wohl das ewige rebellische Kind, das – wie alle großen Künstler – nie erwachsen werden will. [ARTE, Belmondo, der Unwiderstehliche, 2017]
FILMS

Les copains du dimanche / Dimanche nous volerons (Sonntagsfreunde, 1956-F; R: Henri Aisner, B: Henri Aisner, Gaston Bounoure, Raymond Lavigne; Lilo Damert, Antoine Tudal, K: André Dumaître, M: Michel Philippe-Gérard, D: Jean-Paul Belmondo: Trébois ° Julien Bertheau ° Paul Frankeur ° Marc Cassot ° Yves Deniaud) 84m-Komödie (10-11; 5803-DDR) > F: TVM (6707)

A pied, à cheval et en voiture (1957-F * Maurice Delbez ... bit als Venin) (05-07; 5709)

Sois belle et tais-toi (Sei schön und halt den Mund, 1957/58-F; R: Marc Allégret, B: Marc Allégret, William Benjamin; Odette Joyeux, Gabriel Arout, Jean Marsan, Roger Vadim, K: Armand Thirard, M: Jean Wiener, D: Henri Vidal * Mylène Demongeot / Jean-Paul Belmondo: Pierrot) 106/10m-Krimikomödie (12-02; 5805)

Les tricheurs / Peccatori in blue jeans (Die sich selbst betrügen, 1958-F/I; R: Marcel Carné, B: Jacques Sigurd, K: Claude Renoir, D: Pascale Petit * Andrea Parisy * Jacques Charrier * Laurent Terzieff / Jean-Paul Belmondo: Lou) 120/5m-Drama (03-07; 5810)

Un drôle de dimanche (Leben und lieben lassen, 1958-F; R: Marc Allégret, B: Serge de Boissac; Pascal Jardin, Jean Marsan, K: Jacques Natteau, M: Paul Misraki, D: Danielle Darrieux * Bourvil * Arletty / Jean-Paul Belmondo: Patrick) 90m-Tragikomödie (07-09; 5811)

Ein Engel auf Erden / Mademoiselle Ange (1959-D/F; R+B: Géza Radványi, K: Roger Hubert, M: Jean Wiener, D: Romy Schneider, Henri Vidal, Jean-Paul Belmondo: Michel Barrot, Michele Mercier) 86/90m-Fantasyromanze (03-05; 5908)

A double tour (1959-F * Claude Chabrol ... Laszlo Kovacs) (Roman von Stanley Ellin) (05-07; 5912)

A bout de souffle (1959-F * Jean-Luc Godard ... Michel Poiccard [Laszlo Kovacs]) (08-09; 6003)

Classe tous risques (1959-F/I * Claude Sautet ... Eric Stark) (Roman von Jose Giovanni) (10-12; 6003)

Moderato cantabile (Stunden voller Zärtlichkeit, 1960-F/I; R: Peter Brook, B: Marguerite Duras, Gérard Jarlot, K: Armand Thirard, D: Jeanne Moreau * Jean-Paul Belmondo: Chauvin) 91m-Drama (Roman von Marguerite Duras, 1958) (02-03; 6005)

La Française et l'amour (Die Französin und die Liebe, 1960-F > L'adultère * R: Henri Verneuil, B: France Roche; Michel Audiard, K: Robert Lefebvre, M: Norbert Glanzberg, D: Dany Robin, Paul Meurisse, Jean-Paul Belmondo: Gil/les) 135/43m-Episodenfilm (6009)

Les distractions / Le distrazioni (Riskanter Zeitvertreib, 1960-F/I; R: Jacques Dupont, B: Jean Bassan, Roger Ribadeau-Dumas, Jacques Dupont, K: Jean-Jacques Rochut, M: Richard Cornu, D: Jean-Paul Belmondo: Paul * Alexandra Stewart * Sylva Koscina * Claude Brasseur) 101m-Drama (Roman von Jean Bassan, 1959) (>06<; 6011)

Lettere di una novizia / La novice (Die Nacht vor dem Gelübde, 1960-I/F; R: Alberto Lattuada, B: Enrico Medioli, Giuseppe Patroni Griffi, Roger Vailland, Alberto Lattuada, K: Roberto Gerardi, M: Roberto Nicolosi, D: Pascale Petit * Jean-Paul Belmondo: Giuliano) 82/99m-Melodram (Roman von Giuseppe Piovene, 1941) (07-?; 6012)

La ciociara (1960-I/F * Vittorio De Sica ... Michele) (Roman von Alberto Moravia) (08-09; 6012)

La viaccia (Das Haus in der Via Roma, 1960-I/F; R: Mauro Bolognini, B: Vasco Pratolini, Pasquale Festa Campanile, Massimo Franciosa, K: Leonida Barboni, M: Piero Piccioni, D: Jean-Paul Belmondo: Amerigo * Claudia Cardinale) 100/3m-Drama (Roman L'eredità von Mario Pratesi, 1889) (10-?; 6106)

Une femme est une femme (1960-F * Jean-Luc Godard ... Alfred Lubitsch) (11-12; 6109)

Léon Morin, prêtre / Leon Morin prete (Eva und der Priester, 1961-F/I; R+B: Jean-Pierre Melville, K: Henri Decaë, M: Martial Solal, D: Jean-Paul Belmondo: Léon Morin * Emmanuelle Riva) 135m-Glaubensdrama (Roman von Béatrix Beck, 1952) (01-03; 6109)

Les amours célèbres / Amori celebri (Galante Liebesgeschichten, 1961-F/I > Episode Lauzun * R: Michel Boisrond, B: France Roche, Pascal Jardin; Marcel Achard, K: Robert LeFebvre, M: Maurice Jarre, D: Jean-Paul Belmondo: Lauzun, Dany Robin, Philippe Noiret, Michel Galabru) 109/30m-Episodenfilm (02-06; 6111)

Un nommé La Rocca / Quello che spara per primo (Sie nannten ihn Rocca, 1961-F/I; R: Jean Becker, B: José Giovanni, Jean Becker, K: Ghislain Cloquet, M: Claude Normand, D: Jean-Paul Belmondo: Roberto La Rocca * Christine Kaufmann) 102m-Krimidrama (Roman L'excommunié von José Giovanni, 1958) (Frühling * >04<; 6111)

Cartouche (1961-F/I * Philippe de Broca ... Louis-Dominique Bourguignon [Cartouche]) (07-10; 6203)

Un singe en hiver (1962-F * Henri Verneuil ... Gabriel Fouquet) (Roman von Antoine Blondin) (01-02; 6205)

Le doulos (1962-F/I * Jean-Pierre Melville ... Silien) (Roman von Pierre Lesou) (04-06; 6212)

L'aîné des Ferchaux (1962-F/I * Jean-Pierre Melville ... Michel Maudet) (Roman von Georges Simenon) (08-10?11; 6309)

Mare matto / La mer à boire (Verrückte Seefahrt, 1962/63-I/F; R: Renato Castellani, B: Renato Castellani, Leonardo Benvenuti, Piero De Bernardi, K: Antonio Secchi, M: Carlo Rustichelli, D: Gina Lollobrigida * Jean-Paul Belmondo: Mann aus Livorno * Tomas Milian) 119m-Komödie (6309)

Peau de banane / Buccia di banana (Heißes Pflaster, 1963-F/I; R: Marcel Ophüls, B: Marcel Ophüls, Claude Sautet, Daniel Boulanger, K: Jean Rabier, M: Ward Swingle, D: Jeanne Moreau * Jean-Paul Belmondo: Michel Pollard) 95m-Komödie (Roman Nothing in Her Way von Charles Williams, 1953) (02-04; 6309)

Dragées au poivre / Confetti al pepe (Bonbons mit Pfeffer, 1963-F/I; R: Jacques Baratier, B: Jacques Baratier, Guy Bedos; Eric Ollivier, K: Henri Decaë, M: Ward Swingle, D: Guy Bedos * Jean-Paul Belmondo: Raymond * Francis Blanche * Jean-Marc Bory * Claude Brasseur * Francoise Brion * Sophie Daumier * Sophie Desmarets * Anne Doat * Jacques Dufilho * Anna Karina * Valerie Lagrange * Daniel Laloux * Jean-Pierre Marielle * Andrea Parisy * Francois Perier * Rita Renoir * Jean Richard * Pascale Roberts * Simone Signoret * Alexandra Stewart * Roger Vadim * Romolo Valli * Monica Vitti * Marina Vlady * Elisabeth Wiener * Georges Wilson) 91/4m-Komödie (04-07; 6309)

L'homme de Rio (1963-F/I * Philippe de Broca ... Adrien Dufourquet) (05-08; 6402)

100.000 dollars au soleil (1963-F/I * Henri Verneuil ... Rocco) (Roman von Claude Veillot) (08-11; 6404)

Echappement libre / Scappamento aperto / A escape libre (Der Boß hat sich was ausgedacht, 1964-F/I/E; R: Jean Becker, B: Daniel Boulanger, Claude Sautet, Maurice Fabre, Didier Goulard, K: Edmond Sechan, M: Martial Solal, D: Jean-Paul Belmondo: David Ladislas * Jean Seberg) 104m-Krimiabenteuer (Roman von Clet Coroner, 1963) (02-04; 6409)

La chasse à l'homme / Caccia al maschio (Jagd auf Männer, 1964-F/I; R: Edouard Molinaro, B: France Roche; Michel Audiard, K: Andreas Winding, M: Michel Magne; Giorgos Zambetas, D: Jean-Claude Brialy * Francoise Dorleac * Marie Laforet * Claude Rich & Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo: Fernand, Marie Dubois, Helene Duc, Bernadette Lafont, Francis Blanche, Bernard Blier, Mireille Darc, Micheline Presle, Michel Serrault) 100m-Komödie (03-05; 6409)

Week-end à Zuydcoote (1964-F/I * Henri Verneuil ... Julien Maillat) (Roman von Robert Merle) (06-08; 6412)

Par un beau matin d'été / Secuestro bajo el sol / Rapina al sole (An einem heißen Sommermorgen, 1964-F/E/I; R: Jacques Deray, B: Didier Goulard, Maurice Fabre, Georges Bardawil, Jacques Deray; Michel Audiard, K: Jean Charvein, Juan Julio Baena, M: Michel Magne, D: Jean-Paul Belmondo: Kramer, Sophie Daumier, Analia Gade, Gabriele Ferzetti, Adolfo Celi, Georges Geret & Akim Tamiroff & Geraldine Chaplin) 98m-Gangsterfilm (Roman One Bright Summer Morning von James Hadley Chase, 1963) (09-11; 6502)

Les tribulations d'un Chinois en Chine (1965-F/I * Philippe de Broca ... Arthur Lempereur) (Roman von Jules Verne) (01-05; 6511)

Pierrot le fou (1965-F/I * Jean-Luc Godard ... Ferdinand Griffon [Pierrot]) [Roman von Lionel White] (06-07; 6511)

Paris brûle-t-il? (Brennt Paris?, 1965-F; R: René Clément, B: Gore Vidal, Francis Ford Coppola, K: Marcel Grignon, M: Maurice Jarre, D: Jean-Paul Belmondo: Morandat/Pierreflot, Charles Boyer, Leslie Caron, Jean-Pierre Cassel, George Chakiris, Bruno Cremer, Claude Dauphin, Alain Delon, Kirk Douglas, Pierre Dux, Glenn Ford, Gert Fröbe, Daniel Gelin, Georges Geret, Hannes Messemer, Harry Meyen, Yves Montand, Anthony Perkins, Michel Piccoli, Wolfgang Preiss, Claude Rich, Simone Signoret, Robert Stack, Jean-Louis Trintignant, Pierre Vaneck, Marie Versini, Skip Ward, Orson Welles) 168/75m-Kriegsfilm (Buch von Larry Collins & Dominique Lapierre, 1964) (07-12; 6610)

Tendre voyou / Un avventuriero a Tahiti (Geliebter Schuft, 1966-F/I; R: Jean Becker, B: Albert Simonin; Jean Becker; Michel Audiard, K: Edmond Séchan, M: Michel Legrand, D: Jean-Paul Belmondo: Tony Maréchal, Nadja Tiller, Jean-Pierre Marielle, Robert Morley, Genevieve Page & Mylène Demongeot & Stefania Sandrelli) 95m-Komödie (>02<; 6609)

Le voleur (Der Dieb von Paris, 1966-F; R: Louis Malle, B: Jean-Claude Carrière, Louis Malle; Daniel Boulanger, K: Henri Decaë, M: Henri Lanoë, D: Jean-Paul Belmondo: Georges Randal, Geneviève Bujold, Marie Dubois) 115/20m-Gaunerdrama (Roman von Georges Darien, 1897) (08-09; 6702)

Casino Royale (1966-GB * John Huston, Ken Hughes, Val Guest, Robert Parrish, Joseph McGrath ... französischer Legionär) (Roman von Ian Fleming) (01-09; 6704)

Ho! / Criminal face - storia di un criminale (Ho!, 1968-F/I; R: Robert Enrico, B: Pierre Pelegri, Lucienne Hamon, Robert Enrico, K: Jean Boffety, M: François de Roubaix, D: Jean-Paul Belmondo: François Holin [Ho], Joanna Shimkus, Sydney Chaplin) 100/7m-Gangsterkomödie (Roman von Jose Giovanni, 1964) (02-?; 6810)

Le cerveau (1968-F/I * Gérard Oury ... Arthur) (07-12; 6903)

La sirène du Mississippi (1968/69-F/I * François Truffaut ... Louis Mahé) (Roman von William Irish=Cornell Woolrich) (12-02; 6906)

Un homme qui me plaît / Un tipo che mi piace (Der Mann, der mir gefällt, 1969-F/I; R: Claude Lelouch, B: Pierre Uytterhoeven, Claude Pinoteau, K: Jean Collomb, M: Francis Lai, D: Jean-Paul Belmondo: Henri * Annie Girardot) 112/5m-Romanze (06-08; 6912)

Borsalino (Borsalino, 1969-F/I; R: Jacques Deray, B: Jean-Claude Carrière, Claude Sautet, Jacques Deray, Jean Cau, K: Jean-Jacques Tarbes, M: Claude Bolling, D: Jean-Paul Belmondo: François Capella * Alain Delon) 124m-Gangsterfilm (Buch Bandits à Marseille von Eugène Saccomano, 1959) (09-12; 7003)

Les mariés de l'an II (1970-F/I/RO * Jean-Paul Rappeneau ... Nicolas Philibert) (08-12; 7104)

Le casse (1971-F/I * Henri Verneuil ... Azad) (Roman von David Goodis) (02-05; 7110)

Docteur Popaul (1972-F/I * Claude Chabrol ... Paul Simay) (Roman von Hubert Monteilhet) (01-03; 7209)

La Scoumoune (1972-F/I * José Giovanni ... Roberto Borgo) (Roman von José Giovanni) (05-07; 7210)

L'héritier / L'erede (Der Erbe, 1972-F/I; R: Philippe Labro, B: Philippe Labro; Jacques Lanzman, K: Jean Penzer, M: Michel Colombier, D: Jean-Paul Belmondo: Bart Cordell, Carla Gravina, Jean Rochefort, Charles Denner) 111m-Thriller (09-12; 7303)

Le Magnifique / Come si distrugge la reputazione del piu grande agente segreto del monde (Le Magnifique * Le Magnifique - Ich bin der Größte, 1973-F/I; R: Philippe de Broca, B: no credit, K: René Mathelin, M: Claude Bolling, D: Jean-Paul Belmondo: François Merlin/Bob Saint-Clar, Jacqueline Bisset) 93m-Agentenfilmparodie (03-06; 7311)

Stavisky / Stavisky, il grande truffatore (Stavisky, 1973/74-F/I; R: Alain Resnais, B: Jorge Semprun, K: Sacha Vierny, M: Stephen Sondheim, D: Jean-Paul Belmondo: Alexandre Stavisky, Charles Boyer, Francois Perier, Anny Duperey) 120m-Gesellschaftsdrama (10-01; 7405)

Peur sur la ville (1974-F/I * Henri Verneuil ... Kommissar Letellier) (10-12; 7504)

L'incorrigible (Der Unverbesserliche, 1975-F; R: Philippe de Broca, B: Michel Audiard, Philippe de Broca, K: Jean Penzer, M: Georges Delerue, D: Jean-Paul Belmondo: Victor Vautier, Geneviève Bujold, Julien Guiomar, Charles Gérard, Daniel Ceccaldi & Capucine & Andréa Ferréol) 100m-Gaunerkomödie (Roman Ah… mon pote! von Alex Varoux, 1973) (04-06; 7510)

L'Alpagueur (1975/76-F * Philippe Labro ... Roger Pilard [Greifer]) (10-01; 7603)

Le corps de mon ennemi (Der Körper meines Feindes, 1976-F; R: Henri Verneuil, B: Henri Verneuil, Michel Audiard, Felicien Marceau, K: Jean Penzer, M: Francis Lai, D: Jean-Paul Belmondo: François Leclerc, Bernard Blier, Marie-France Pisier, Claude Brosset, Daniel Ivernel, Charles Gérard) 120m-Krimi (Roman von Felicien Marceau, 1975) (04-?; 7610)

L'animal (1977-F * Claude Zidi ... Michel [Mike] Gaucher/Bruno Ferrari) (05-?; 7710)

Flic ou voyou (1978-F * Georges Lautner ... commissaire Borowitz) (Roman von Michel Grisolia) (05-?; 7903)

Le guignolo / Il piccione di piazza S. Marco (Der Puppenspieler, 1979-F/I; R: Georges Lautner, B: Jean Herman; Michel Audiard, K: Henri Decaë, M: Philippe Sarde, D: Jean-Paul Belmondo: Alexandre Boroni, Mirella D'Angelo, Michel Galabru) 90/108m-Krimikomödie (10-?; 8003)

Le professionnel (1981-F * Georges Lautner ... Joss Beaumont) (Roman von Patrick Alexander) (8110)

L'as des as / Das As der Asse (1982-F/D * Gérard Oury ... Jo Cavalier) (8210)

Le marginal (1983-F * Jacques Deray ... commissaire Jordan) (8310)

Les morfalous (1983-F/TN * Henri Verneuil ... sergent Pierre Augagneur) (Roman von Pierre Siniac) (8403)

Joyeuses Pâques (1984-F * Georges Lautner ... Stéphane Margelle) (05-07; 8410)

Hold-Up (1985-F/CDN * Alexandre Arcady ... Grimm) (Roman von Jay Cronley) (8510)

Le solitaire (1986-F * Jacques Deray ... Stan Jalard) (8703)

Itinéraire d'un enfant gâté / Der Löwe (1988-F/D; R+B: Claude Lelouch, K: Jean-Yves Le Mener, M: Francis Lai, D: Jean-Paul Belmondo: Sam Lion * Richard Anconina) 120/5m-Abenteuer (02?03-?; 8811)

L'inconnu dans la maison (1992-F * Georges Lautner ... maître Jacques Loursat) (Roman von Georges Simenon) (04-07; 9210)

Les misérables (Les Misérables, 1994-F; R+B: Claude Lelouch, K: Philippe Pavans de Ceccatty, M: Francis Lai, Philippe Servain, Erik Berchot, Michel Legrand, Didier Barbelivien, D: Jean-Paul Belmondo: Henri Fortin/Jean Valjean/Roger Fortin * Michel Boujenah * Alessandra Martines * Annie Girardot * Clementine Celarie * Philippe Léotard * Rufus) 177m-Drama [frei nach Roman von Victor Hugo, 1862] (03-07; 9503)

Les cent et une nuits (101 Nacht - Die Träume des M. Cinéma, 1994-F/GB * Agnès Varda ... Gaststar) (05-08; 9501)

Désiré (1995-F; R+B: Bernard Murat, K: Ricardo Aronovich, M: Jean-Claude Petit, D: Jean-Paul Belmondo: Désiré * Fanny Ardant * Béatrice Dalle * Claude Rich * Jean Yanne * Dominique Lavanant * Annie Gregorio) 93m-Komödie (Bühnenstück von Sacha Guitry, 1927) (05-?; 9604)

Une chance sur deux (Alle meine Väter, 1997-F; R: Patrice Leconte, B: Patrick Dewolf, Patrice Leconte; Serge Frydman, K: Steven Poster, M: Alexandre Desplat, D: Jean-Paul Belmondo: Léo Brassac * Alain Delon * Vanessa Paradis) 110m-Actionkomödie (05-07; 9803)

Peut-être (Peut-être, 1998-F; R: Cédric Klapisch, B: Cédric Klapisch, Santiago Amigorena, Alexis Galmot, K: Philippe Le Sourd, M: Loik Dury, D: Jean-Paul Belmondo: Ako * Romain Duris * Geraldine Pailhas) 109m-Komödie (09-?; 9911)

Les acteurs (1999-F; R+B: Bertrand Blier, K: Francois Catonne, M: Martial Solal, D: Pierre Arditi, Josiane Balasko, Jean-Paul Belmondo: er selbst, Francois Berleand, Dominique Blanc, Claude Brasseur, Jean-Claude Brialy, Alain Delon, Gérard Depardieu, Albert Dupontel, Andre Dussollier, Jacques Francois, Sami Frey, Michel Galabru, Ticky Holgado, Michael Lonsdale, Jean-Pierre Marielle, Patachou, Michel Piccoli, Claude Rich, Maria Schneider, Michel Serrault, Jean Topart, Jacques Villeret, Jean Yanne) 103m-Komödie (08-11; 0004)

Amazone (1999-F/E; R: Philippe de Broca, B: Philippe de Broca; Serge Frydman, K: Jean-François Robin, M: Alexandre Desplat, D: Jean-Paul Belmondo: Edouard, Arielle Dombasle, Patrick Bouchitey, Thylda Barès, André Penvern) 88m-Abenteuerkomödie (09-10; 0007)

Un homme et son chien (2008-F/I * Francis Huster ... Charles) (0901)

AWARDS

César (bester Darsteller) für Itinéraire d'un enfant gâté (1989)

Career Achievement Award [Los Angeles Film Critics Association Awards 2009]

BOOKS

Jean-Paul Belmondo: Trente ans et vingt-cinq films... Paris: Union Générale d'Editions, 1963


Frédéric Valmont: Jean-Paul Belmondo: Itinéraire d'un enfant gâté. Paris: Didier Carpentier, 2008

En 1957, son nom apparaissait pour la première fois au générique d'un film. En 2007, cinquante ans plus tard, il donnait son accord pour être le principal interprète de son 74e long métrage cinéma. Dans l'intervalle, Jean-Paul Belmondo, celui que tout le monde continue d'appeler Bebel, a accompli l'une des plus belles carrières du septième art français, voguant de succès en succès. Il reste aujourd'hui, à 75 ans, l'un des comédiens préférés d'un public de tout âge. > 125 pages


Bernard Boyé: Jean-Paul Belmondo. Gémenos: Autres Temps Editions, 2009

Avec bientôt soixante-dix-sept printemps, cinquante-cinq ans de carrière, soixante-quinze films et trente pièces de théâtre, Jean-Paul Belmondo reste, incontestablement, un monstre sacré du cinéma français, au même titre que Jean Gabin ou Lino Ventura. Fer de lance de la nouvelle vague dans les années 60, grâce à son interprétation de Michel Poiccard dans À bout de souffle de Jean-Luc Godard, il tourne avec les plus grands réalisateurs, au premier rang desquels Chabrol, Sautet, Verneuil, Melville ou encore Truffaut, et tient dans ses bras les plus belles actrices, de Gina Lollobrigida à Sophia Loren, en passant par Sophie Marceau, Catherine Deneuve, Claudia Cardinale et Jeanne Moreau. Aussi à l'aise au cinéma que sur les planches, dans la comédie ou dans la tragédie et les films d'action, dans lesquels il se passionne très vite pour les cascades, réalisant lui-même les scènes les plus dangereuses, la majorité des oeuvres dans lesquelles il a joué se sont placées en tête du box-office, le faisant passer du statut de jeune vedette à celui de valeur sûre du cinéma français. Des millions de spectateurs et, grâce aux multiples rediffusions télévisées, plusieurs générations se sont ainsi succédé, riant et pleurant tour à tour au gré de ses fantaisies comiques et des frasques de ses personnages magistralement incarnés. > 160 pages, illustrations noir et blanc et couleur * Reihe: Les Légendes du Cinéma Français


Gilles Durieux: Belmondo. Paris: Le Cherche midi, 2009

C'est l'acteur préféré des Français. À bout de souffle, L'Homme de Rio, Le Magnifique, Peur sur la ville, Le Professionnel, Le Marginal, L'As des as, Itinéraire d'un enfant gâté... La plupart de ses films, champions du box-office, sont devenus des classiques populaires. Doué d'une énergie et d'un talent hors du commun, Jean-Paul Belmondo a su développer sa vocation de comédien aussi bien devant la caméra que sur les planches. À la fin des années 1980, fort d'une carrière cinématographique flamboyante, il est remonté sur scène après vingt-huit ans d'absence, prenant sa revanche sur un conservatoire d'art dramatique qui, dans sa jeunesse, lui avait prédit l'échec. Dans sa belle et pleine maturité, les triomphes publics et critiques de Kean, Cyrano de Bergerac, Tailleur pour dames ou La Puce à l'oreille l'ont fait entrer au panthéon des monstres sacrés du théâtre. Après huit ans d'éclipse dus à un accident vasculaire foudroyant, Jean-Paul Belmondo, contre toute attente, a retrouvé le grand écran. Pour l'occasion, Gilles Durieux nous propose une biographie complète de la star : à partir de multiples entretiens avec ses proches, partenaires et metteurs en scène, on y découvre les origines de sa passion pour la comédie, le football et la boxe, son admiration pour son père, le sculpteur Paul Belmondo, son entrée par hasard au cinéma, ses canulars sur les tournages, son irrépressible goût du risque, ses défis d'acteur, de producteur et... de cascadeur. Amours et ruptures jalonnent aussi son parcours de battant, et son indéfectible optimiste sera parfois soumis à rude épreuve, notamment à la mort accidentelle de sa fille aînée. Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort, camarades de jeunesse, font partie de sa garde rapprochée, et s'il est fidèle en amitié, on le verra tour à tour se brouiller avec Jean-Luc Godard ou se réconcilier avec Alain Delon. Riche d'une foule d'anecdotes inédites, ce livre réjouira tous les fans du grand « Bébel ». > 384 pages


Bertrand Tessier: Belmondo, l'incorrigible. Paris: Archipoche, 2010

Il a été la plus grande star du cinéma français et ses films continuent de faire les belles heures de la télévision. Les acteurs de la nouvelle génération, Jean Dujardin en tête, ne cessent de clamer haut et fort leur dette envers ce comédien né le 9 avril 1933 à Neuilly (92) qui ne s'est jamais pris au sérieux - au risque de ne pas être pris au sérieux. Avec À bout de souffle, il a renouvelé la manière de jouer et les canons de la beauté masculine. Insouciant et turbulent, rebelle, d'un naturel saisissant, intrinsèquement moderne, il est devenu le héros blagueur et intrépide de films dont il n'hésitait pas à exécuter lui-même les cascades. Comment s'est forgé le mythe Belmondo ? Que cache-t-il derrière ses facéties et sa pudeur ? Comment cet homme surdoué pour la vie a-t-il surmonté les épreuves - notamment la maladie qui l'a rattrapé en 2002 ? Dans cette enquête intime, enrichie de rencontres avec la star, une quarantaine de proches racontent « leur » Belmondo : l'acteur, le pote, le séducteur, le mari... Belmondo, l'incorrigible ou le portrait d'une vie mais aussi d'une époque : l'âge d'or du cinéma populaire français. > 300 Seiten, Paperback


Jeff Domenech: Belmondo, du rêve à la réalité. Paris: Democratic Books, 2011

C’est l’histoire d’un gamin de Marseille qui réalise son rêve à quarante ans. C’est l’histoire d’un fan qui entre dans le cercle intime de l’une des plus grandes stars du cinéma français. C’est l’histoire d’un ancien manager de McDo qui devient auteur et producteur d’un documentaire diffusé en prime-time sur France 2. Jeff Domenech est depuis toujours inconditionnel de Jean-Paul Belmondo. Il aime autant sa décontraction insolente dans "À bout de souffle" que son goût des cascades dans "Peur sur la ville" ou son tempérament comique dans "L’as des as". Il a toujours rêvé de le rencontrer. Il va faire mieux : le convaincre de participer à un documentaire sur sa carrière. Rien ne le prédisposait pourtant à pareille réussite : entré comme serveur chez Mc Donald’s, devenu directeur de la succursale de Grasse, dans les Alpes Maritimes, il n’avait aucun rapport avec le monde du cinéma. Mais Jeff Domenech est de ces hommes qui savent saisir les opportunités : il deviendra ami avec le réalisateur Georges Lautner qui lui présentera son légendaire interprète de "Flic ou voyou". Comment devient-on ami avec une star ? Comment vit Jean-Paul Belmondo au quotidien ? Quel homme est-il ? Comment réussit-on à convaincre les plus grands stars françaises de participer à un tel projet ? A travers les coulisses d’un documentaire exceptionnel, ce livre est une manière de découvrir Jean-Paul Belmondo dans son intimité et sa simplicité chaleureuse. Une manière aussi pour Jeff Domenech de dire : tout est possible, il suffit d’y croire. > 200 pages


Philippe Durant: Belmondo. Paris: Robert Laffont, 2011

Dans cette nouvelle édition de la biographie que Philippe Durant lui a consacrée, Jean-Paul Belmondo se livre pour la première fois depuis dix ans. Un témoignage unique. * À bout de souffle, Le Doulos, L'Homme de Rio, Pierrot le fou, Borsalino, Stavisky, Le Profesionnel, L'As des as, Itinéraire d'un enfant gâté : Jean-Paul Belmondo a tourné avec les meilleurs cinéastes, a serré dans ses bras les plus belles actrices, a connu des triomphes répétés. Belmondo est tout simplement l'un des plus grands comédiens français. Cette nouvelle édition de la biographie de Jean-Paul Belmondo est enrichie de plus de cent pages relatant ces dix dernières années. Pour la première fois, l'acteur parle sans tabou de l'AVC qui l'a foudroyé le 8 août 2001, de son combat contre le handicap, de son retour à la vie, mais aussi de sa fille Stella, née en 2003, de son divorce avec Natty et de ses relations avec Barbara Gandolfi... Tous les grands noms du cinéma français ont été interviewés : Marielle, Cremer, Brasseur, Rochefort, Lautner, Lelouch, Oury, Verneuil, Hossein, Resnais, Tavernier ; mais aussi, pour cette nouvelle édition, Klapisch, Duris, Dombasle, Dupontel, Huster ou Dujardin. Ils dressent ensemble un portrait fidèle et passionné de ce géant du cinéma. > 656 pages

home © midas 07/2019